L’année dernière à la veille des vacances, je vous parlais « conciergerie d’entreprise ».

Ce dispositif éprouvé et apprécié, par les entreprises comme par les salariés, évoluent. L’occasion d’enrichir mon dernier article en l’orientant bénéfices et perspectives.

La conciergerie d’entreprise, au-delà du phénomène de mode

Voilà une vingtaine d’années que le concept de conciergerie a débarqué en France. In House pour les grandes entreprises ou mutualisées pour les PME, leur succès ne se dément pas.

 

Le principe : faire gagner du temps au salarié en lui permettant de déléguer ses tâches domestiques (pressing, courses, prises de RV…) pour qu’il puisse se concentrer sur son travail et s’investir dans son entreprise.

 

Au même titre que la mise à disposition de flotte de vélos électriques ou le potager d’entreprise, le déploiement d’une solution de conciergerie d’entreprise fait partie des initiatives appréciées par les salariés pour améliorer leur QVT.

La conciergerie d’entreprise : l’atout marque employeur.

✅ Pour le salarié, la conciergerie d’entreprise c’est : moins de stress, plus de concentration et au final plus d’efficacité. La conciergerie d’entreprise permet de répondre à l’enjeu d’amélioration de l’équilibre de temps entre vie privée et vie professionnelle.

✅ Pour l’entreprise, la conciergerie d’entreprise c’est : plus de rendement, plus de fidélisation et au final une marque employeur renforcée. En proposant ce type de service à ses salariés, l’entreprise intègre l’évolution de la société dans laquelle la frontière entre vie privée et vie professionnelle tend à disparaître. Elle assoit ainsi son image de marque.

La conciergerie d’entreprise : en phase avec son temps

Les entreprises qui offrent des services de conciergeries sont en phase avec leur temps et avec les attentes de leurs salariés.

 

Elles font ainsi preuve de leur capacité à s’adapter au marché !

 

Prochaine étape : elles n’y couperont pas, la digitalisation du service, et les plateformes sont prêtes ! Ce qui ne manquera pas de poser de nouvelles questions comme celle de la déconnexion. Mais il sera temps d’y penser à la rentrée.

D’ici là, je vous souhaite un bon été.